Comment réaliser les circuits électriques d’une cuisine ?

cuisine-evier

Après la salle de bain, la cuisine est la pièce où les risques d’accident sont les plus fréquents. La norme NF C15 100 établit un ensemble de règles relatives aux installations électriques dans cette pièce. Le point sur les règles à respecter pour concevoir correctement les différents circuits d’une cuisine.

Les composants des circuits électriques d’une cuisine

La norme NF C15 100 établit des règles propres aux conceptions et installations des circuits électriques d’une cuisine. Il faut en effet arriver à alimenter en électricité tout en garantissant la sécurité de la plaque de cuisson, du four, du lave-vaisselle, de l’éclairage et éventuellement du volet roulant

Dans un premier temps, il faut disposer de circuits spécialisés associés à des disjoncteurs dédiés de type A pour l’alimentation de la plaque de cuisson, du four, du lave-vaisselle et des autres équipements du même type. Aussi, un autre circuit spécialisé raccordé à un disjoncteur est nécessaire pour alimenter en électricité le volet roulant.

Sur ces circuits électriques d’une cuisine, il faut prévoir les 6 prises de courant, dont les 4 seront au-dessus du plan de travail. La norme exige par contre un seul point lumineux installé au plafond.

La conception des circuits de cuisine en quelques étapes

Les circuits électriques d’une cuisine conformes et surs doivent être conçus suivant la norme NF C15 100.Les travaux sont toutefois complexes et nécessitent l’intervention d’un électricien Viroflay afin que les exigences relatives aux choix des équipements et de l’emplacement soient bien respectées.

  • Conception des circuits spécialisés

La norme révisée dernièrement en 2016 impose au moins 6 circuits dédiés dont 4 sont sur le plan de travail. Il faut un circuit qui part du tableau de répartition, en passant par un disjoncteur dédié vers l’emplacement avec un câble de 2,5 mm2. Quant à la plaque de cuisson et au four, une ligne propre de 32 A avec un câble de 6 mm2 est nécessaire.

  • Les prises complémentaires

Des prises complémentaires peuvent également trouver place dans la cuisine, en s’assurant toutefois de respecter la hauteur de 1,80 m du sol. Mais attention, l’électricien doit également s’assurer à ce que l’emplacement ne soit pas au-dessus de l’évier ou du plan de cuisson.

  • L’éclairage

La norme impose un seul point lumineux dans la cuisine dont le circuit part du tableau de répartition vers le centre de la pièce. Toutefois, des éclairages complémentaires peuvent également être installés dans une cuisine, à condition de respecter les règles classiques de conception de circuit d’éclairage.

Respecter toutes les règles de base de conception des circuits électriques d’une cuisine permet de protéger les installations et les utilisateurs de tous les risques électriques. Mais, c’est surtout aussi un moyen d’obtenir plus facilement le certificat de conformité.

Add Comment

Required fields are marked *. Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.